Friday, May 18, 2018 Opérations de nettoyage : exercice inutile ou outil puissant pour combattre la pollution par les plastiques ?

Equipés de grands sacs, de gants, de pinces à déchets et d'un sens aigu du dévouement, environ 12 000 hommes, femmes et enfants ont participé à une grande opération nationale de nettoyage des rues, des espaces verts et des plages britanniques au cours d'un week-end au début du mois de mai intitulé Great Plastic Pick Up.

लेख

Equipés de grands sacs, de gants, de pinces à déchets et d'un sens aigu du dévouement, environ 12 000 hommes, femmes et enfants ont participé à une grande opération nationale de nettoyage des rues, des espaces verts et des plages britanniques au cours d'un week-end au début du mois de mai intitulé Great Plastic Pick Up.

Les bénévoles, de jeunes scouts, des membres de clubs de lecture, des amateurs d'arts martiaux, des politiciens et des célébrités, ont consacré leur temps à nettoyer les espaces publics et à informer le public dans le cadre d'une campagne de trois jours organisée par le journal Daily Mail et l'organisation à but non lucratif Keep Britain Tidy

Le premier ministre Theresa May, dont le gouvernement s'est engagé à éliminer tous les déchets plastiques évitables à l'horizon 2042, a participé à un nettoyage organisé dans une école de Maidenhead et a félicité les bénévoles pour avoir oeuvré à un « meilleur environnement partagé pour tous ».

 

Picking up rubbish
Les nettoyages sont utiles pour informer, mais certaines critiques affirment qu'ils ne s'attaquent pas à la source du problème. Reuters

Bien que personne ne puisse douter du dévouement désintéressé des milliers de participants, certains militants affirment que de tels nettoyages volontaires ne sont pas la meilleure façon de lutter contre la pollution par les plastiques qui étouffe les rivières, détruit des plages magnifiques et coûte la vie aux baleines, oiseaux de mer et autres animaux sauvages.

Les critiques affirment que les nettoyages publics ne s'attaquent pas aux causes profondes de la pollution, expliquent que les opérations de nettoyage d'une plage ne changeront pas les choses car les déchets continueront de s'accumuler, des tasses en plastique, des bouteilles, des pailles, des sacs et d'équipement de pêche mis au rebut continueront d'être déversés sur les côtes. Ce que nous devons faire, disent-ils, c'est réduire les plastiques inutiles à leur source, concevoir des produits moins nocifs et développer de meilleurs procédés de recyclage.

David Katz, le fondateur et PDG de The Plastic Bank, qui monétise les déchets plastiques et aide les plus pauvres du monde, assimile le problème à un évier qui déborde : il ne sert à rien de passer la serpillère si vous ne fermez pas le robinet.

Cependant, nous avons des preuves convaincantes que les campagnes de nettoyage, comme le "Great Plastic Pick Up", font une différence et pas seulement à court terme.

Chaque déchet ramassé pour être recyclé ou déposé dans une décharge signifie qu'un objet de moins sera dangereux pour les oiseaux, les tortues ou les baleines. Les nettoyages restaurent également les habitats de ces créatures.

image
David Katz, fondateur et PDG de The Plastic Bank, soutient qu'il ne sert à rien de nettoyer les déchets plastiques avant de résoudre le problème à sa source. (© La Banque de Plastique)

Pas besoin de chercher plus loin que la plage de Versova à Mumbai. En 2015, l'avocat Afroz Shah a décidé de passer à l'action après s'être installé dans un appartement donnant sur la plage et avoir réalisé l'étendue de la pollution par les plastiques. Il a décidé de commencer à ramasser les ordures avec un ami et depuis, ses nettoyages du week-end ont attiré de nombreux volontaires qui ont ramassé environ 13 millions de kilos de déchets dans ce que les Nations Unies appellent « le plus grand projet de nettoyage des plages au monde ».

En Mars, ses efforts ont été récompensés après tout le travail de nettoyage. Les volontaires ont repéré près de 80 tortues olivâtres se dirigeant vers la mer. Cette espèce de tortue n'avaient pas été observées sur la plage depuis des décennies. Les volontaires dormaient près des nids pour les protéger des prédateurs et s'assuraient que les bébés tortues puissent se frayer un chemin vers la mer en toute sécurité.

Les nettoyages de plage servent également à informer. Lorsque les bénévoles réalisent l'importance des quantités de plastique rejetées sur les côtes, ils sont souvent encouragés à réduire leur dépendance à l'égard des plastiques à usage unique et, surtout, à en parler aux autres.

Tiza Mafira, avocate et directrice de l'organisation à but non lucratif Indonesia Plastic Bag Diet Movement, affirme que les nettoyages des plages donnent aux volontaires une idée claire de l'ampleur du problème.

Olive ridley turtle
La tortue olivâtre est l'une des nombreuses espèces marines menacées par la pollution par les plastiques. Reuters

« Cela peut s'avérer être un traitement de choc, mais les opérations de nettoyages doivent être accompagnées de mesures pédagogiques ou de suivi. Autrement, ce traitement de choc peut laisser aux bénévoles une impression d'impuissance », dit-elle.

« Lorsque nous organisons des nettoyages de plage ou de rivière, nous veillons toujours à ce que les bénévoles apportent un sac en tissu pour contenir les déchets, nous leur fournissons un déjeuner enveloppé de feuilles de bananier et leur rappelons d'apporter des gobelets en métal pour leur montrer qu'il existe des alternatives au plastique. Il existe également plusieurs façons de trier et de mesurer les déchets par la suite, par type ou par marque. Cela permet aux bénévoles d'informer leur gouvernement ou de faire appel aux marques d'industries spécifiques qui utilisent ces emballages en plastique... J'espère que cela apportera des changements de comportement durables », ajoute-t-elle.

Professeur Richard Thompson, professeur de biologie marine à l'Université de Plymouth, affirme que bien que les nettoyages de plage ne soient pas la seule réponse au problème de plastique, il s'exprime néanmoins en leur faveur :

« Selon mon expérience, nous voyons la participation de nouveaux bénévoles à chaque nettoyage de plages. Ceci est important car ils contribuent à sensibiliser le grand public. Nos recherches à l'Université de Plymouth ont montré que les bénévoles tirent une expérience enrichissante en contribuant à prendre des mesures positives », dit-il.

Comme le souligne Tiza Mafira, les campagnes de nettoyage sont également l'occasion de relever des données sur les déchets ramassés afin de déterminer leur origine et ainsi contribuer aux efforts à plus long terme pour réduire la pollution par les plastiques marins. Par exemple, la British Science Association et  l'organisation The Plastic Tide ont demandé au public de participer à la cartographie de la pollution par les plastiques en identifiant des objets ramassés grâce à des drones et des photos aériennes prises sur les côtes britanniques. Ils espèrent obtenir plus de 250 000 images pour construire un outil capable de mesurer la quantité de déchets marins présents et leur provenance.

Les bénéfices des nettoyages publics sont aussi économiques : si les plages sont recouvertes de déchets, les touristes ne s'y rendront pas. En novembre dernier, l'île indonésienne de Bali a déclaré une "urgence poubelle" sur une bande côtière longue de six kilomètres, obligeant les autorités à déployer des nettoyeurs et des camions et transporter chaque jour environ 100 tonnes de déchets dans une décharge voisine.

L'Indonésie, deuxième pays source mondiale de pollution marine après la Chine, s'est engagée dans la campagne des Nations unies Océans propres et s'est engagée à réduire de 70% les déchets de plastique marins d'ici 2025. Elle prévoit de réduire l'utilisation de sacs en plastique de mettre en place des services de recyclage et de lancer des campagnes de nettoyage.

Certains insulaires sont déjà au travail. En février, One Island One Voice, un groupe de coordination qui organise régulièrement des nettoyages de plages, a permis à plus de 20 000 personnes de s'attaquer aux déchets sur 120 plages situées aux alentours de Bali.

image
La plage de Versova à Mumbai a donné lieu à un gigantesque nettoyage de plage, mais le problème de la pollution persiste. (ONU Environnement)

Même si l'argument selon lequel le robinet doit être fermé avant de passer la serpillère ne peut être nié, les bénévoles qui participent aux campagnes de nettoyage protègent la faune, créent une dynamique, sensibilisent le public et sauvent des habitats menacés. Il est néanmoins essentiel de s'assurer que l'on cherche en même temps un remède à long terme tout en s'attaquant aux symptômes de cette pollution toxique.

« Si je devais conseiller un riche investisseur sur l'endroit où placer son argent afin d'obtenir des bénéfices maximum, je lui dirais d'investir 95% dans les moyens d'empêcher les déchets plastiques de pénétrer dans les océans. Sinon, nous nettoierons pour toujours, tout comme nos enfants et les enfants de nos enfants », explique le professeur Thompson.

La pollution de nos rivières et de nos mers par les plastiques est un problème monumental et multiforme aux conséquences mondiales. Il n'y a pas de solution miracle et il est impossible de revenir en arrière. Cependant, l'engagement du public semble essentiel pour encourager le changement de comportement et augmenter la pression sur les gouvernements et les entreprises pour qu'ils prennent des mesures adéquates.

Comme pour tous les défis environnementaux existentiels auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, tout le monde a un rôle à jouer pour faire tourner le vent. Vous n'avez peut-être pas de diplôme en sciences ou de rôle au gouvernement, mais nous pouvons tous ramasser les déchets qui sont juste devant nous. Ce n'est pas la seule solution, mais c'est un élément essentiel de la solution complexe requise à ce problème complexe.

La Journée mondiale de l'environnement, le 5 juin, est une occasion parfaite de participer à cette lutte pour faire reculer la marée de plastique toxique. ONU Environnement et ses partenaires, dont le WWF, Plastic Free July et Let’s Do It World, appellent les gens du monde entier à rejoindre la bataille pour nettoyer les rivières, les plages, les forêts et les villes.

Des centaines d'événements sont déjà prévus : des opérations de nettoyage de plage au Sri Lanka, une activité de plogging Canada et une plongée pour sensibiliser le public aux débris marins à Rio de Janeiro. Consultez ces événements à l'aide de cette carte, participez à un événement ou organisez votre propre activité pour #CombattreLaPollutionPlastique.

#CombattreLaPollutionPlastique est le thème de Journée mondiale de l'environnement 2018.

Recent Posts